Bien choisir son éducateur canin

Vous souhaitez faire appel à un éducateur canin pour vous aider avec votre compagnon à quatre pattes ? Vous avez bien raison ! Mais il est parfois difficile de choisir un professionnel compétent et de faire le tri dans toutes les offres autour de chez soi, alors cet article est là pour vous aider à faire les bons choix.

Privilégiez toujours un professionnel diplômé, ce qui n’est malheureusement pas obligatoire pour exercer ! Il faut simplement posséder l’ACACED pour exercer, mais nous y reviendrons. Donc si vous n’emmèneriez-pas votre enfant chez un pédiatre sans diplôme, faites pareil avec vos animaux.

Lorsque vous devez faire appel à un éducateur canin la première chose à faire est de vérifier son CV, son parcours et demandez ses diplômes!

  • Sachez qu’il existe un seul diplôme officiel reconnu par l’état, sous la tutelle du ministère de l’agriculture : le Brevet Professionnel « éducation canine », qui garantit que les cours et les intervenants y sont de qualité, et que le niveau de l’éducateur qui a obtenu ce diplôme est le meilleur. C’est une formation longue (1 à 2 ans en apprentissage ou en formation continue), dispensée en présentiel par une dizaine de centre de formations seulement (CFA ou CFPPA), et sanctionnée par des examens théoriques (écrits) et pratiques (mises en situations). C’est un des rares diplôme qui légitime vraiment l’appellation « éducateur canin ». Vous pouvez faire confiance à un éducateur qui a réussi à avoir ce diplôme, c’est le plus qualifiant d’Europe.
  • Méfiez-vous de certains professionnels qui usurpent le terme « comportementaliste » parce que c’est joli mot mais qui n’ont pas de diplôme en lien… (Il n’y a d’ailleurs aucun diplôme d’état de « comportementaliste canin »).

L’éducation canine s’apprend à travers une partie théorique riche ET une mise en pratique concrète sur le terrain, nous l’avons dit. Si vous n’avez pas de professionnel avec un BP « éducation canine » autour de chez vous, privilégiez donc des éducateurs qui ont une formation « professionnalisante » longue avec des stages pratiques et fuyez ceux formés en ligne et à distance ! Gardez à l’esprit qu’un stage d’observation d’une ou deux semaines n’est pas l’équivalent d’un apprentissage et que beaucoup d’organismes privés vendent des formations « éducation canine » en quelques heures ou quelques semaines… Le niveau en sortie de ces formations sont très inégaux et ne garantit rien. Dans la même optique, assurez-vous que l’éducateur canin auquel vous comptez faire appel ait été formé par des professionnels du métier expérimentés et pas par des vendeurs de formation qui sont là pour leur CPF (et qui propose des formations aussi bien en éducation canine, qu’en hôtellerie ou qu’en garde d’enfant, par exemple)… Sachant que certaines formations privées ne forment pas du tout au métier d’éducateur canin, mais simplement à passer l’ACACED, le fameux sésame pour exercer ce métier.

L’éducation canine est un métier à part entière, sérieux, déclaré, qui s’apprend et ne s’improvise surtout pas après avoir vu une vidéo sur les réseaux sociaux… L’éducation canine est une science vivante, qui évolue, c’est pour cela qu’il faut choisir un éducateur impliqué qui va maintenir ses connaissances à jour. Évitez tout éducateur qui vous parlera de dominance inter-espèce (« votre chien veut vous dominer et volez votre place ») ou qui utilise des outils coercitifs (type collier électrique, étrangleur ou autres), car si c’est le cas, ses connaissances en éthologie canine sont visiblement obsolètes et dépassées.

Préférez toujours un éducateur canin qui va prendre en compte l’état émotionnel de votre compagnon poilu et qui va s’attacher à résoudre les causes de vos problèmes et pas simplement les conséquences (si vous battez votre chien qui aboie pour qu’il arrête, il aura toujours une raison d’aboyer mais en plus il aura peur de vous et ne comprendra pas la violence pour un comportement qu’il estime normal, ce n’est pas de l’éducation, c’est de la répression et vous aurez un chien frustré et apeuré, plutôt qu’un chien heureux et bien dans sa tête qui n’aurait plus de raison d’aboyer).

L’ACACED : L’attestation de Connaissance pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestique.

Anciennement CCAD (Certificat de Capacité des Animaux Domestiques), c’est un questionnaire fourre-tout de 30 à 60 questions suivant les options que vous choisissez (chiens, chats, NAC) auquel il faut obtenir 60% de bonnes réponses, mais qui est toutefois obligatoire pour vous permettre d’exercer plusieurs professions animalière ; dont celle d’éducateur canin. Mais elle n’est pas du tout spécifique à l’éducation canine ! Si vous voulez faire du transport d’animaux : il vous faut l’ACACED. Si vous voulez gérer une fourrière : il vous faut l’ACACED. Vous voulez faire des expositions avec des animaux : il vous faut l’ACACED. Donc, vous l’aurez compris, vous pouvez tomber sur un professionnel se disant « éducateur – comportementaliste – canin » qui aura obtenu l’ACACED sans jamais avoir été formé à l’éducation canine, mais il exercera légalement… Fuyez un éducateur qui n’aurait que l’ACACED en poche et aucun autre diplôme qualifiant !